Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment accélérer l’excellence et l’innovation ?

Publié le par Bernard Veys

La mission du manager est d’optimiser l’attractivité et la rentabilité de l’offre pour la pérennité de l’entreprise qu’il anime.
Il doit anticiper et adapter l’offre et l’organisation à un environnement en constante et rapide évolution.
Difficile mission pour un homme seul.
Cela exige de disposer d’une vision globale et exhaustive, compréhensible, mémorisable, partageable et exploitable par tous.
Or, les outils d’analyse, d’aide à la décision, de conception, d’amélioration sont nombreux.
Chaque fonction de l’entreprise utilise et optimise le sien avec son langage d’expert.
Est-ce efficient ?
La somme des optima locaux aboutit-elle à l’optimum global ?
Non.
La multiplication des outils parcellise et répète les tâches, cloisonne les analyses et les décisions, brouille la communication.

La confusion règne ; elle freine la réactivité, bride la motivation et altère l’efficience globale.

Un seul outil pour une vision globale, le BBUFM

En une matrice unique, le BBUFM (But, Besoins, Usages, Fonctions, Moyens) rend lisible l’optimum sur les 3 conditions de la  pérennité : l’attractivité, la rentabilité, l'enthousiasme de tous.
Il synthétise sans réduire et permet d’identifier l’essentiel et le pertinent.
Il met en lumière les liens cohérents entre toutes les décisions et actions.
Il stimule la créativité, la réactivité et l’autonomie de tous.
Global. Il guide le diagnostic des performances marketing et commerciales et pointe l’origine des performances économiques, aussi bien dans les systèmes matériels qu’immatériels.
Simple. Réalisé à l’aide d’un tableur, il est facilement utilisable par tous après une courte formation.
Permanent. Il s’adapte à l’évolution permanente des besoins  des clients et à l’impermanence de tout.
Fédérateur. Il réunit toutes les fonctions stratégiques et opérationnelles de l’entreprise ou de l’organisation. Il catalyse la pensée personnelle et collective, considère et intègre toutes les cultures, toutes les sensibilités, tous les âges…

Outil de pilotage central puissant, le BBUFM respecte les particularités de chaque entreprise et répond à ses défis :
•    Se démarquer de la concurrence
•    (Re) concevoir vite un produit, un service innovant
•    Optimiser l’efficience des concepts et processus
•    Fluidifier la communication
•    Éclairer, évaluer une prestation, un investissement, une campagne publicitaire, un recrutement, …
•    Fiabiliser et sécuriser les choix
•    Rendre chacun force de proposition pertinente
•    Gérer la satisfaction des parties partageantes …

« Penser à l’envers »
et identifier ensemble des gisements de progrès insoupçonnés

Penser à l'envers, Fosbury révolutionne le saut en hauteur

Le BBUFM requiert de pratiquer à l’envers de nos habitudes, nos croyances et mal-dits :
• Séparer la réflexion de la décision (lieu, moment, personnes)
• Penser « besoins de l’usager, au-delà de sa demande »
• Privilégier la perception à la mesure, « valeur perçue » avant « qualité produite et mesurée »
• Penser processus avant de penser solutions
• Penser ressources avant de penser coûts
• Privilégier les jeux créatifs collectifs plutôt qu’expertises
• Cesser d’«aller à l’essentiel» et synthétiser sans réduire

Les besoins, les usages, la valeur d’attente et la valeur perçue guident la démarche.
Les produits évoluent en permanence, la nature des besoins est stable dans le temps. Seules les valeurs d’attente et les perceptions changent sous la sollicitation des offres concurrentes et des tendances de fond.

Demande-besoins-attentes-l-iceberg

La chronologie des usages est la colonne vertébrale du BBUFM.
Incontestable et fédérateur, le parcours d’utilisation d’un produit/service permet de :
• Structurer, relier et rendre cohérents tous les processus et tous les choix,  
• Estimer la valeur d’attente et la valeur perçue de l’offre sur son marché.
• Évaluer l’efficience de la conception, de l’organisation et de son management.

Outil unique au service de l’excellence de tous, le BBUFM  rend lisible l’optimum des 3 conditions de la pérennité : l’attractivité, la rentabilité, l'enthousiasme de tous.

Une vision enthousiaste de l’avenir se libère.

 

Partager cet article
Repost0